LOGIN: 
   PASSWORD: 
                       accès étudiants

 

 
          Frédéric GIMELLO-MESPLOMB, Maître de conférences

 
| cours | | | | |
|
f

chercher

économie du cinéma
politiques de l'audiovisuel
exploitation-programmation
histoire du cinéma
théorie du cinéma
analyse de film
le cinéma de genre
économie de la culture
art, société & politique
politiques culturelles
institutions culturelles
projet professionnel

l'Europe de la culture
les médias européens
sociologie des médias
   
  liste complète des cours
   
Recherche
programme de recherche
expertises scientifiques
Commission Européenne
   
Publications
ouvrages
chapitres d'ouvrages
articles de revues
colloques & conférences
entretiens
   
Direction de recherches
choix du sujet
choix du directeur
travaux en ligne
consignes de rédaction
stages
   
   
   
espace réservé
  ads1
   
Traductions
 
 


groupe de prospective : les marchés de l'audiovisuel
Animateur : Thomas Paris, économiste, chargé de recherches CNRS au Centre de recherche de l’Ecole polytechnique


QUI EST PRESAJE ? QUELLE EST SON AMBITION ?

Par leurs caractéristiques culturelles comme par leurs rythmes biologiques, l’univers de la justice et le monde de l’économie - soumis à une concurrence sans appel - restent étrangers l’un à l’autre. Tout le monde pâtit de ce clivage : le juge pour la compréhension de ses sentences par le justiciable, l’avocat pour l’efficacité de son office et l’opérateur économique pour la sécurité de ses décisions. D’où la création de l’institut PRESAJE (« Prospective, Recherches, Etudes Sociétales Appliquées à la Justice et à l’Economie ») à l’initiative d’un groupe de juristes et d’économistes.


groupe de travail "les marchés de l'audiovisuel"
http://www.presaje.com/prospective/groupe3/membres

OBJECTIFS DE TRAVAIL DU GROUPE

Les moyens de diffusion à grande échelle remettent en cause l’ensemble de la chaîne de valeur et les modes de rémunération des divers acteurs. Chacun de ces acteurs définit ses intérêts tout en devant faire front vis à vis du piratage, dont le libre exercice ne pourrait conduire qu’au tarissement des œuvres.

Internet entraîne trois types de problèmes :

- la mise à mal de la notion d’exclusivité, sur laquelle était pourtant fondée toute l’économie de l’audiovisuel

- le contrôle de l’exploitation des oeuvres, dans les limites du respect de la vie privée

- la préservation des mécanismes protecteurs du souci « culturel », à l’heure où tel ou tel site web américain peut distribuer un film avant même sa diffusion dans les salles françaises.

Concilier technologie et droit, tel est l’enjeu.

Liste des membres

. Monsieur Philippe ACHILLEAS - Université de Sceaux, directeur IDEST

. Madame Julie DEMARIGNY - Sony Music, responsable e-medias

. Monsieur David EL SAYEGH - SACEM /SDRM

. Maître Caroline FABRE BOUTONNAT - Avocate

. Monsieur Frédéric GIMELLO-MESPLOMB - Rennes I, CNRS

. Madame Agathe LEPAGE - Université de Sceaux

. Monsieur David MABILLOT - Université Paris XIII

. Madame Cécile MEADEL - CSI, Ecole des Mines de Paris

. Monsieur Benjamin MONTELS - Université de Rennes I

. Monsieur Thomas PARIS - Centre de Recherche en Gestion Ecole Polytechnique

. Monsieur Fabrice PATTI - TF1, secrétaire général

. Madame Isabelle PROUST - UGC

. Monsieur Fabrice ROCHELANDET - Université Sceaux/Matisse

. Monsieur Philippe ROUGER